Aveleda: l’histoire d’un Vinho Verde qui a séduit le monde

Vous est-il déjà arrivé de vous promener dans les rayons de la SAQ et de vous demander d’où venait vraiment tel ou tel vin, au-delà de sa simple provenance nationale? Dans le cadre d’une collaboration avec le producteur Aveleda, j’ai eu la chance d’en apprendre plus sur les origines de cet étonnant Vinho Verde.

Aveleda Vinho Verde

Le Vinho Verde est une appellation d’origine contrôlée qui désigne des vins produits dans une région située au nord-ouest du Portugal dénommée «Minho». Afin de pouvoir apprécier ses caractéristiques, ce vin doit être consommé jeune. Bien que le mot « verde » se traduise par « vert » en français, cela ne réfère pas à la couleur de sa robe, mais bien, à son goût, alliant jeunesse, fraîcheur et vivacité.

Consommé par les ménages portugais depuis des lustres, le processus de production traditionnel du Vinho Verde se traduisait à l’origine par une fermentation malolactique résiduelle en bouteille, qui provoquait alors une légère effervescence, parfois désignée par les experts sous le nom « d’effet perlant. » Afin de préserver la richesse aromatique, de standardiser la production et d’assurer une constance au niveau des propriétés du vin, ce processus a aujourd’hui été remplacé par une légère correction de la teneur en CO2 avant la mise en bouteille.

La compagnie Aveleda, pour sa part, tire ses origines des années 1870. Elle a été fondée par Manoel Pedro Guedes, un ancien membre du Parlement qui avait aussi la fortune d’être le neuvième héritier d’une splendide villa portugaise, connue sous le nom de Quinta da Aveleda, à laquelle le vin éponyme doit soit nom. On l’aperçoit d’ailleurs ci-dessous dans une photo d’archive, puis dans son apparence actuelle, admirée par les visiteurs qui font la tournée du vignoble.

Quinta da Aveleda

Villa Aveleda aujourd'hui

Le vignoble attenant à la villa a suffi, à cette période, à démarrer une production de Vinho Verde qui lui a mérité des prix dès 1888 et 1889 à Berlin et Paris.

Par la suite, Aveleda a fait l’acquisition d’autres vignobles face à l’augmentation des ventes et de la croissance de sa production. En effet, Aveleda travaille aujourd’hui en collaboration avec plusieurs centaines de producteurs de la région, contribuant ainsi de manière très significative à l’économie locale. Dans ce contexte, c’est un rôle de service-conseil qu’Aveleda joue auprès des petits producteurs associés, afin que chacun produise un raisin de la qualité attendue et procède à la cueillette au moment opportun. Cet effort commun se traduit par la production de 15 000 000 de bouteilles par an. Pas mal, pour une « simple » bouteille parmi toutes celles qui garnissent les tablettes de nos SAQ!

Malgré sa croissance, Aveleda garde les yeux rivés sur ses origines d’entreprise familiale. Deux descendants Guedes de 5ième génération sont aujourd’hui impliqués dans la gestion de la compagnie : António Azevedo Guedes, fils du précédent président, et Martim Guedes, son cousin.

Comme la plupart des arrière-arrière-arrière-petits enfants Guedes, ils ont passé leurs vacances (qui incluait souvent la période des vendanges) à la Quinta, à donner un coup de pouce ici et là. Là ou d’autres enfants ont choisi des chemins différents, pour António et Martim, le choix de s’impliquer dans l’entreprise familiale était tout naturel. António a suivi des études universitaires en œnologie et en viticulture. De son côté, Martim, s’est spécialisé dans le domaine de la gestion. Par leurs formations et expériences, ils se complémentent au quotidien.

Entre tradition et modernité, entre terroir et innovation, le vin Aveleda est un digne représentant d’un domaine en constante évolution. Un assemblage des cépages Loureiro, Arinto et Trajadura, considérés parmi les meilleures variétés de raisin pour la production du Vinho Verde, le vin Aveleda  Vinho Verde est plaisant et accessible, tout comme son prix amical de 11,80$ en SAQ l’indique. Demi-sec avec son 10% d’alcool, il est très versatile et peut être bu à l’apéro, mais il accompagne aussi à merveille les poissons et fruits de mer (sans surprise, compte tenu de la géographie portugaise!) et les mets asiatiques fragrants ou légèrement épicés. Le mariage est particulièrement réussi avec les sushis, effluves de pomme verte et d’agrumes aidant.

Aveleda n’est pas seulement destiné à l’exportation internationale (on note sa présence dans plus de 70 pays dans le monde) mais il est aussi consommé au Portugal. Cela m’a donné l’envie de créer une recette tout soleil, inspirée du patrimoine culinaire portugais, histoire de chasser le froid qui s’installe au Québec. À suivre dès demain sur mon blogue 180 degrés. 🙂

Je vous laisse sur une citation attribuée à Antonio Augusto de Aguiar, célèbre chimiste et expert en vin portugais qui aurait dit, en 1876: « Le vinho verde est le plus singulier des vins. Il est bizarre, original, rafraîchissant, diététique. Il n’enivre pas. C’est uniquement pour cela que je l’aime. Il est sensible à l’intelligence.»

Ce billet a été commandité par Aveleda

, , , , , , , , ,

One Response to Aveleda: l’histoire d’un Vinho Verde qui a séduit le monde

  1. Jen 08/13/2015 at 4:01 #

    Léger en alcool et donc très agréable à boire tout au long du repas en ce moment !!

Laisser un commentaire