Chartier persiste et signe

En mai dernier, François Chartier annonçait la fin de ses chroniques pour La Presse et l’arrivée d’un projet personnel: le lancement de sa propre gamme de vins signée Chartier « Créateur d’harmonies ». Il lui restait alors bien des étapes à franchir, en passant par la mise en bouteille, l’étiquetage et l’importation au Canada avant d’en arriver au moment tant attendu de l’arrivée de ses quatre produits inauguraux sur les tablettes de nos SAQ.

L’attente tire à sa fin, puisqu’à compter de demain (3 octobre), le grand public pourra enfin mettre la main sur l’une ou l’autre de ses bouteilles pensées pour la table: trois rouges et un blanc qui se veulent autant d’expressions de leur terroir respectif. J’ai eu la chance de les déguster en avant-première lors d’un événement festif tenu au Château Frontenac, sous la gouverne culinaire de Stéphane Modat, complice de longue date du sommelier.

Le concept n’est pas sorcier mais bien scientifique: chacun des quatre vins développés par Chartier a été assemblé afin de présenter un profil aromatique en harmonie avec celui de la nourriture qu’il devra accompagner en aval. Finies, les contre-étiquettes évasives qui vous laissent entendre que vous pouvez boire de tout avec n’importe quoi et son contraire.

 

Avec leur étiquette très graphique, les vins Chartier Signature

annoncent leurs couleurs!

Prenez le Côtes-du-Rhône 2012 de Chartier, par exemple! On dit de lui qu’il se mariera avec l’un ou plusieurs ingrédients de la liste suivante: poivre, olive noire, agneau, viande fumée, thym, anis étoilée, réglisse, carotte, carvi, fenouil, panais, racine de persil, estragon, topinambour, menthe, origan, légumes racines rôtis et plusieurs autres…

Votre bœuf bourguignon contient normalement des champignons, mais pourquoi ne pas leur substituer les olives noires qui se trouvent dans la liste ci-dessus? Le résultat sera tout aussi concluant – certes plus original – et votre création devrait bien s’harmoniser avec le vin en question ( dixit Chartier.)

« C’est ce que j’appelle le principe de liberté encadrée », a lancé le sommelier avec conviction lors de son allocution aux invités en présence. « Cette approche permet  d’improviser à l’intérieur d’un certain champ d’action et d’arriver à une harmonie réussie. »

 

Il semblerait que les SAQ attendent le grand public de pied ferme, les entrepôts ayant déjà été entièrement dégarnis afin de stocker les tablettes des magasins. Je ne puis que vous recommander de vous prêter à l’expérience « Chartier Signature », un plaisir fort digeste dans le verre et une façon de saluer cette innovation québécoise en matière d’accord mets et vins.

Le blanc du Pays d’Oc 2012, en assemblage 48% Chardonnay, 40% grenache

et 12% Rolle a été présenté comme le partenaire parfait pour…

Ce chaud-froid de homard au coco et à la pacane et…

 Cette crème de Riopelle, pâte de fruit à la pêche blanche et tapioca soufflé

Pour tous les détails sur les quatre vins disponibles, je vous suggère d’aller visiter le site web de François Chartier (www.francoischartier.ca).

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez certainement le prochain! Pourquoi ne pas vous abonner à ma page Facebook ou à mon compte Twitter? Au plaisir de vous y retrouver et d’échanger avec vous!

 

, , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Chartier persiste et signe! « Chartier «Créateur d'harmonies» - 10/30/2013

    […] http://foodistaenmission.com/chartier-persiste-et-signe/ […]

  2. Om(nomnomnom)nivore 2014 à Montréal! | Foodista en mission - 08/28/2014

    […] François Chartier (à propos du travail de recherche qui a conduit au développement de la gamme de vins Créateur d’Harmonies) […]

  3. Chartier sur les tablettes des IGA dès aujourd’hui | Foodista en mission - 09/24/2014

    […] En octobre 2013, François Chartier sautait la clôture et devenait lui-même négociant de vin plutôt que simple critique œnologue. Sa gamme de vins Chartier Créateur d’Harmonies a reçu un accueil chaleureux dans les SAQ, où plus de 16 000 caisses se sont écoulées en moins d’un an. Son rosé, introduit en mai, a particulièrement ravi le grand public. […]

  4. Vino, vino, vino, j’te vois dans mon verre! | Foodista en mission - 03/26/2015

    […] pouvoir arrêter la lancée de François Chartier, qui, après avoir présenté au grand public ses vins en SAQ puis dans les IGA du Québec, a développé une gamme de quatre vins pour le bon plaisir des […]

Laisser un commentaire