Cuisinez St-Roch comme un cri du coeur

(Cet article a été publié pour la première fois sur le blog 180 degrés le 7 septembre 2013.)

La chose « foodie » n’a jamais été plus à la mode que maintenant, avec une multiplication vertigineuse des photos de bouffe en ligne et des émissions de cuisine qui rivalisent de créativité pour séduire le public québécois. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’une artère commerciale de Québec se mobilise afin d’utiliser l’appel du ventre pour attirer à elle un public gourmand. C’est ainsi qu’a eu lieu aujourd’hui, sous un ciel gris mais dans une bonne humeur palpable, la première édition de « Cuisinez St-Roch. »

 

Les gourmets n’ont pas hésité à faire la file pour

mettre la main sur un morceau de pizza de la Boîte à Pain!

 

Lors du lancement auquel j’ai pris part la semaine dernière, j’ai eu la surprise d’apprendre que plus de 50% de l’offre commerciale de la rue St-Joseph tournait autour de l’alimentation. Et pourtant, j’ai travaillé dans le secteur pendant plusieurs années et je continue de le fréquenter assidûment depuis mon poste de commandement sur Cartier, car j’y trouve des produits et services qui complémentent l’offre du quartier Montcalm.

Imaginez donc la surprise de ceux et celles qui ne fréquentent pas du tout le centre-ville, parce qu’ils résident en banlieue et que leur travail ne les oblige pas à s’y engager! En déambulant parmi les étals de commerçants, je me suis permis d’interroger au hasard une vingtaine de personnes sur leur degré de familiarité avec l’offre commerciale du secteur. Environ la moitié ont avoué ignorer tout, ou presque tout, de St-Joseph, mais avoir été attiré par l’événement. Super: c’était précisément l’objectif visé par les organisateurs. Impossible, cependant, de ne pas penser à l’après, puisque la scission entre une importante portion de la population de Québec et son centre-ville demeure.

Avec des banlieues organisées pour donner un accès aux produits de consommation courante, nul besoin de dépenser du temps et de brûler de l’essence pour aller faire ses courses en basse-ville… N’est-ce pas, d’ailleurs, le contraire du principe de la consommation locale?

Pourtant, le cœur de Québec a besoin du support de l’ensemble des citoyens de la ville pour battre, s’épanouir et être ce lieu qui appartienne à tous et qui nourrisse notre fierté citadine.

Pour cette raisons sans doute, l’événement d’aujourd’hui n’a été que le coup d’envoi d’une campagne beaucoup plus longue pour accomplir une grande séduction. Les outils de réseautage social montés pour l’événement continueront d’être actifs et animés à l’année longue, des sacs réutilisables aux couleurs de « Cuisinez St-Roch » circuleront afin de rappeler aux travailleurs concernés qu’ils peuvent acheter à souper sur St-Joseph avant de retourner vers la banlieue, et la récurrence annoncée du volet « événementiel » permettra une mobilisation de plus en plus grande de la population pour son centre-ville gourmand.

Le sac « Cuisinez St-Roch » continuera à circuler dans les rues

de Québec pour les jours et mois à venir!

 

Moi, je vais dans St-Roch pour:

– Faire aiguiser mes précieux couteaux à la meule à eau chez Lucie Côté Cuisine

– L’expertise de Camellia Sinensis en matière de thés. La boutique proposait d’ailleurs un accord inusité « thé » et « huître » en collaboration avec Jeff Poissonnerie lors de l’événement, un autre incontournable de l’artère.

 

 

– Les fabuleuses saucisses de William J. Walter.

–  La qualité de la viande chez Eumatimi

 

 Le porcelet en méchoui au kiosque d’Eumatimi a volé la vedette!

 

– Les nouilles japonaises de Hosaka-ya ramen, incursion culturelle nippone en prime

– Les bières artisanales de la Korrigane (essayez leur plateau de dégustation avec du pop corn chaud!)

– Les shish taouk d’Al Balade, 269 rue St-Joseph

– L’Affaire est Ketchup, pour une cuisine qui a du flair à un prix qu’on peut encore se payer

– La Coopérative des Grands Rangs pour un accès à des produits 100% Québec de plus de 80 producteurs

– Fanamanga, sur la rue du Pont, à deux pas de St-Joseph, pour un bubble tea et un petit Tokyo à Québec! 😉

 

Et puis j’ajouterais que dans la liste des avantages de devenir parent, je pourrai enfin prendre part aux activités pour enfants de de la Meute au Cercle. Le regroupement avait organisé diverses activités pour enfants aujourd’hui, dont une zone de dessin à la craie sur l’asphalte pour mettre aux petits d’illustrer leurs aliments préférés.

 Mais il est trop joli pour être mangé, celui-là!

 

Et vous, quelles sont vos bonnes adresses dans St-Roch?

 

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez certainement le prochain! Pourquoi ne pas vous abonner à ma page Facebook ou à mon compte Twitter? Au plaisir de vous y retrouver et d’échanger avec vous!

, , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire