Gastronomes, à vos marques! Le shack à sucre débarque en ville!

C’est avec enthousiasme que j’ai assisté au lancement du nouveau concept « Shack à sucre urbain » à l’invitation du George V. En tant qu’observatrice privilégiée de la scène culinaire de Québec et du Québec, c’était – à mon sens – une question de temps avant qu’un traiteur reconnu ne se lance dans l’aventure de l’événementiel, avec billets en vente sur Eventbrite, branding sur mesure, page Facebook et tout.

Shack à sucre urbain

 

La logique de fonctionnement d’un restaurant traditionnel et d’un service de traiteur est, de manière générale, diamétralement opposée. Tandis que les restaurants reçoivent chez eux les clients, aussi peu qu’une tête de pipe, mais rarement plus d’une vingtaine par groupe, les traiteurs se déplacent chez leurs clients et vers divers sites autorisés afin de donner accès à des services alimentaires dans des lieux qui en seraient autrement dépourvus. Ils desservent généralement des groupes de plus de vingt personnes et peuvent même régaler jusqu’à plusieurs centaines de convives à la fois, comme c’est le cas lors d’un grand mariage.

Mais voilà, de plus en plus, ces modèles traditionnels se fondent et s’adaptent aux réalités du marché. D’une part, les restaurants classiques sont désireux de répondre aux besoins des clients qui souhaitent bien manger à domicile ou dans un lieu à leur convenance. D’autre part, les traiteurs doivent faire preuve de créativité dans un contexte de développement de marchés limité par le type d’événements auxquels ils se destinent: disons-le nous, ce n’est pas tous les jours qu’on organise un party pour 100 personnes et plus.

C’est en collaboration avec la conciergerie événementielle Relèvénement que le George V a trouvé sa propre formule innovante afin de rendre accessible à un nouveau public la cuisine de son Chef Heinrich Meesen et son style de service, axé sur le raffinement jusque dans les moindres détails. En effet, du 13 au 23 mars prochain, le grand public d’ici et d’ailleurs est convié à vivre une expérience de cabane à sucre urbaine réinventée. La cour intérieure du Château Laurier – qui sera aménagée en cabane à sucre chauffée sous chapiteau – proposera le dîner, le souper et le brunch en formule « gastronomisée » (‘scusez mon néologisme, mais il ne me vient pas de meilleur terme en tête!).

Le menu du temps des sucres a été entièrement passé à la moulinette « Meesen », avec une emphase sur les plus beaux produits du terroir québécois. Ne cherchez pas les fèves au lard, elles ont été remplacées par un fabuleux mijoté de fèves coco au confit de canard. Vos oreilles de crisse, elles, se cacheront ingénieusement dans les galettes de pomme de terre rösti. Rillettes de morue salée, osso bucco de porc au foie gras, bacon laqué à l’érable, potage à l’oignon, au sirop d’érable et à la bière, légumes racines à l’agneau et aux lardons, le menu ne fera aucune économie des plaisirs cochons sucrés-salés attendus d’une pareille bombance, tout ça, à deux pas des Plaines d’Abraham.

Chef Heinrich Missen

 Chef Meesen a présenté aux médias  son menu de cabane à sucre réinventé,

y allant de quelques blagues sur certains aspects du patrimoine culinaire québécois

(foie de morue et boudin) qu’il promet de nous aider à aimer.

 

Comme pour la Cabane au Pied de cochon, le Shack à sucre urbain a opté pour une série de trois services « toutes ces réponses » au fil desquels chaque convive trouvera un peu de tout dans son assiette. L’incontournable tire sur la neige et la festive barbe à papa à l’érable viendront compléter une expérience de repas juste-bien-trop.

Saumon fumé

Ici, le saumon fumé maison se fait sécher la couenne,

n’attendant que le bon vouloir d’un gourmand!

Osso bucco au foie gras

 Et voici l’osso bucco au foie gras et son chou braisé

aux graines de carvi et pépites d’érable…. Il fallait juste y penser!

 

Outre le menu, l’ambiance traditionnelle a aussi été repensée afin d’offrir un juste milieu entre l’esthétique rustique des bonnes vieilles cabanes à sucre et un certain chic urbain, exprimant le souci constant de l’établissement pour les moindres détails qui gouvernent le plaisir tiré d’un repas. 

Maquette

 Des premières modélisations de la future salle à manger éphémère

ont été diffusées hier mardi sur la page Facebook de l’événement.

À 45$ pour le menu midi et le brunch et 60$ par personne pour le souper gastronomique (taxes en sus), les convives en auront assurément pour leur argent. Comme l’événement ne dure que quelques jours et que les places sont limitées, n’attendez pas trop avant de mettre la main sur vos billets et ainsi encourager cette initiative qui sort des sentiers battus… au cœur de la vieille ville.

Fausse tête de chevreuilBon temps des sucres!

 

, , , , ,

2 Responses to Gastronomes, à vos marques! Le shack à sucre débarque en ville!

  1. Jen 08/23/2015 at 11:44 #

    Magnifique cuisine !! Enfin quelque chose de vraiment novateur mais qui donne envie de savourer

Trackbacks/Pingbacks

  1. La Cabane à sucre réinventée | MARIANIK : stratégie médias sociaux — Montréal, Quebec, Canada - 02/27/2014

    […] Héloïse Leclerc – http://foodistaenmission.com/gastronomes-a-vos-marques-le-shack-a-sucre-debarque-en-ville/ […]

Laisser un commentaire