Hors-La-Loi, mais vraiment pas (si) moches!

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de participer à titre de styliste à un photoshoot commercial de Catherine Côté pour des recettes mettant en valeur la toute nouvelle gamme québécoise de fruits et légumes moches Hors-La-Loi. Vous connaissez?

Les produits Hors-La-Loi sont arrivés il y a peu dans plusieurs épiceries du Québec, assortis d’une image de marque ludique qui présente ces moches mal-aimés comme de sympathiques rebelles en quête d’amour. De quoi faire fondre le cœur des plus endurcis!

J’adore le slogan de Hors-La-Loi! 🙂

Lorsque Catherine a sondé mon intérêt à me joindre à elle en tant que styliste sur ce projet, j’ai évidemment tout de suite accepté, mais je dois avouer qu’il y a eu un moment « Hiiiiiiiiiiiiiiiiiii » dans ma tête. Quand on sait que ce rôle revient à présenter une réalité plus parfaite que nature, l’idée de partir de produits maganés, déformés, bref – moches – m’a stressée un petit peu. Bon, mettons un gros peu!

Deux jours avant le tournage, j’ai reçu chez moi des caisses entières de tomates, de patates, de pommes, de concombres, et des sacs de 50 livres d’oignons et de carottes. La première étape logique était de commencer par trier les produits afin d’isoler « les beaux moches », vous savez, ceux dont les imperfections rehaussent le charme, comme un grain de beauté sur la joue ou une petite craque entre les dents d’en avant.

Surprise: la plupart des produits semblaient tout à fait normaux à mes yeux. Pas de carottes à deux têtes, pas de patate mutante… Ou plutôt, si! Mais pas de la manière que j’avais anticipée. Certains légumes étaient vraiment parmi les plus gros spécimens que j’ai vus de ma vie, dont une pomme de terre en particulier, grosse comme… J’ai le goût de dire ma tête, mais comme vous risquez de croire que j’exagère, je vous laisse en juger par vous-même.

C’est que, voyez-vous, la catégorie numéro 1, le standard utilisé pour sélectionner les légumes conformes aux plus hauts standards de commercialisation alimentaire, repose sur une variété de critères, dont la taille et la forme. Évidemment, une pomme « poquée » serait exclue d’emblée, mais au final, Hors-La-Loi espère donner une seconde vie à un 6% de la production tout à fait sain, juste pas tout à fait conforme.

Parlant de conformité, deux exemples en particulier me viennent en tête: les concombres anglais et les tomates Hors-La-Loi. Les spécimens que j’ai eu la chance de trier et d’observer m’ont frappée pour une raison bien simple: ils ressemblaient davantage aux légumes de mon jardin que ceux de l’épicerie. Avez-vous déjà réussi à faire pousser un concombre anglais droit comme une barre? Moi pas! Il y a toujours un genre de courbe, un bout plus gros qu’un autre, et vous savez quoi? J’aime bien ça comme ça. Pour leur part, les tomates ressemblaient davantage aux « Cœur de bœuf« , vous savez, celles qui sont plissées et qu’on paie plus cher parce que ce sont des tomates de spécialité.

Quand même difficile de croire qu’une tomate plissée soit tantôt jugée désirable, mais que d’autres tomates, à l’apparence similaires, soient écartées pour cause de non-conformité et affublées de l’étiquette « moches ».

C’est tout à l’honneur de nos producteurs de parvenir à livrer aux distributeurs des fruits et légumes parfaits, mais il était temps, très grand temps, que quelqu’un se penche sur le sort des autres. Selon Marie Gosselin, stratège pour la nouvelle marque, l’initiative donnera une seconde vie à 6% de la récolte des partenaires-producteurs. Le comble? Hors-La-Loi vous offre ses fruits et légumes à environ 30% moins cher que leurs comparses Catégorie Numéro 1 en épicerie.

Allez-y, tendez la main à un Hors-La-Loi… Il y a, dans une épicerie près de chez vous, une patate ou un poivron rouge qui n’attend que sa chance de vous prouver qu’il mérite votre amour. Et si vous en avez la chance, mettez la main sur les fiches recettes, testées et approuvées, avec tout mon amour à moi, à commencer par ces chips au four qui remplissent vraiment leur promesse!

 

 

, , , ,

2 Responses to Hors-La-Loi, mais vraiment pas (si) moches!

  1. Marie Gosselin 06/08/2017 at 2:32 #

    Wow Quel article bien écrit!!! ça donne le goût !

    • Foodista 06/08/2017 at 2:47 #

      C’est ça l’idée! 🙂 Les Hors-La-Loi méritent leur heure de gloire!

Laisser un commentaire