Jimmy Bouchard: artiste-ébéniste en mission

Qu’est-ce que l’ébénisterie et les arts culinaires ont en commun? Les tables sur lesquelles on mange, les comptoirs et îlots sur lesquels on cuisine, les cabinets et tiroirs dans lesquels on entrepose notre vaisselle et nos ustensiles et les planches à découper sur lesquelles on se fait aller le couteau… Ça fait qu’aujourd’hui, je me sens 100% justifiée de vous parler de Jimmy Bouchard.

J’ai fait la connaissance de Jimmy à l’automne 2014, si je me souviens bien. C’était lors d’une énième édition du Salon Nouveau Genre, à l’Église St-Jean Baptiste. Il se tenait à sa table, souriant, entouré de ses dernières créations, dont une fabuleuse lampe (sa « Magritte »), qui représente une ampoule découpée à même un cadre en bois et qui éclaire de l’intérieur. Contemplative, j’ai dévisagé la création intrigante et très esthétique sans retenue, jusqu’à ce qu’il remarque mon ébahissement. La petite étincelle dans ses yeux me disait la fierté qu’il avait à représenter cet objet, toute sa production en fait.

téléchargement (2)

Équipé de son iPad, il n’a pas tardé à me montrer son projet de fin d’études en ébénisterie, une sorte de commode à la fois organique et contemporaine qui a finalement été acquise par le Consul de France. Sans le savoir, j’avais sauté à pieds joints dans l’univers créatif de Jimmy Bouchard.

massif-2-de-face-modifié-basse-reso-e13820506847232-940x600

 

Artiste-ébéniste?

Sur sa carte d’affaires, on lit « artiste-ébéniste », mais il se débat avec les deux pendants du terme. Il a choisi l’ébénisterie pas tant pour l’amour du bois – un matériau qu’il respecte profondément cela dit -, mais plus pour la méthode. Dès qu’il en a la chance, il aime donc intégrer à ses pièces métal, plexi, tout ce qui lui tombe sous la main et lui permet d’arriver à ses fins. « Le bois, c’est quand même fascinant. On oublie trop facilement qu’il nous vient d’arbres qui poussaient dehors. Parfois, il arrive en atelier avec encore de l’écorce, et le processus pour lui donner une forme, un usage, est très progressif. Et à toutes les étapes, la matière nous rappelle qu’elle a été vivante. »

Si sa nature effervescente et profondément créative ne fait aucun doute lorsqu’on fréquente un peu Jimmy Bouchard, celui-ci se débat quand même contre l’appellation d’artiste. Peut-être parce que ses objets et ses meubles sont toujours pensés en termes de fonction plutôt que de simple expression personnelle ou esthétique? Pointant deux « planches à déjeuner » qu’il est en train de développer pour des clients à lui, de véritables mécènes des arts au raffinement rare, il m’explique: « J’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose de vraiment « design » avec ce projet-là. Ces assiettes en bois sont simples, efficaces, fonctionnelles… Et belles en même temps. »

Un entrepreneur qui mise sur sa créativité

Jimmy Bouchard a fondé sa compagnie dès sa graduation en 2012, avec une offre de services articulée autour de son profil innovateur. Bien que la fabrication de cabinets pour la cuisine représente le secteur le plus lucratif de la production en ébénisterie, il se concentre sur le mobilier sur-mesure et le design d’objets.

S’il accepte les mandats de restauration d’antiquités, il s’enthousiasme particulièrement pour ce qu’il appelle la « transfo », la transformation de mobilier. « Au début, tu hérites des meubles de tes parents – ceux dont ils ne veulent plus – et tu fais avec. Puis tu complètes progressivement avec du IKEA. Moi aussi, j’ai fait ça, j’ai passé par là. Il arrive qu’on se retrouve avec une table, un buffet, une armoire d’époque qui ne « fitte » plus avec le reste, mais en raison de l’attachement sentimental, voire de la valeur patrimoniale, on a de la misère à s’en départir. »

C’est là que Jimmy Bouchard intervient, pour que vous n’ayez plus besoin de mettre ces meubles vieillots sur le bord du chemin. Dans un processus de consultation axé sur vos besoins comme client, Jimmy Bouchard ne se contentera pas de donner un nouveau look à votre mobilier: il le fera en optimisant sa fonction et en assurant une intégration harmonieuse à votre espace de vie. Sachant qu’environ 30% de la facture d’un ébéniste va généralement à l’achat de matériaux neufs, la manœuvre promet des économies par rapport à l’achat d’un nouveau meuble de qualité, sans parler du fait qu’il s’agit d’une pratique plus durable. Comble du bonheur: grâce à son intervention, ce petit morceau de votre histoire familiale continuera de faire partie de la vôtre. « J’aime mettre mon petit grain de sel! »

Même si Jimmy se tient loin des cabinets, tiroirs et autres produits très standardisés, ses mandats l’amènent souvent dans la cuisine. L’an dernier, il a réalisé pour un couple un comptoir inspiré du fameux bloc de boucher, et ce, pour une raison fort simple: ses clients désiraient pouvoir couper à même la surface, favorisant l’histoire et l’usure du temps à la fraîcheur de la nouveauté. « Et ce n’est pas tout! J’ai personnalisé ce bloc à leur demande avec des portions engravées et un axe X – Y délimitant la zone de coupe, » renchérit Jimmy, clairement fier d’avoir réussi à rentrer dans l’imaginaire scientifique, cartésien, mais aussi, inusité de ses clients.

« Je travaille présentement sur deux projets de table. Pour être plus précis, l’une d’elles fait partie d’un projet plus vaste d’îlot. Cette cliente m’a approchée avec comme objectif de résoudre un problème d’espace, alors en encastrant la table dans l’îlot, on règle une partie du problème. J’ai aussi aménagé de nombreux rangements.  Par ailleurs, je travaille sur une table à pique-nique, dont les pattes seront en métal. « 

Illot-de-cuisine-copie2

Voici un exemple d’îlot réalisé pour un client. Est-ce que le vôtre ressemble à ça? Le mien, non… Pas encore!

 

Le design d’objets, une autre facette du métier d’ébéniste

Jimmy Bouchard aime bien le travail de réflexion multidimensionnel qui entoure ce genre de mandat, mais laissé à lui-même, il tend davantage vers le design d’objet. Ceci est une excellente nouvelle, puisque cela permet de mettre la main sur l’une ou l’autre de ses pièces à un prix encore plus accessible. Il est particulièrement fier de sa « Tranche à découper Sandwich », une planche à découper qui émule la forme et l’apparence… de tranches de pain, avec de la confiture aux fraises au milieu.

téléchargement

La Tranche à découper Sandwich est en vente sur Etsy au prix de 95$ + frais d’expédition.

« J’ai choisi l’érable pour ce produit, car il s’agit d’un bois dur qui résiste bien à l’assaut des couteaux. Lorsqu’une planche est fabriquée par un artisan qui sait ce qu’il fait, elle peut durer longtemps, presque une vie. Ce que les gens ne réalisent pas lorsqu’ils achètent une planche dans une grande surface – et parfois même dans les boutiques déco – c’est que les fabricants ne se donnent même plus la peine d’appliquer un enduit pour la finition, ce qui fait que le bois « boit » tout ce qu’on coupe en surface. C’est la culture du ready-made. » – Lire ici, entre les lignes: du prêt à jeter. L’anté-Jimmy, quoi.

Jimmy et les Chics Pop-Ups

J’ai personnellement eu la chance de travailler avec Jimmy dans le cadre des Chics Pop-Ups du Chic Shack, ce dernier ayant accepté de relever le défi lancé par le Maître d’hôtel Maxime Renaud, consultant dans la création de l’expérience en salle. Maxime avait en tête des porte-ustensiles qui allaient transformer les coutelleries en véritable petite forêt sur les tables. Pour rester dans le thème « chalet rustique », il imaginait ces supports en forme de rondins. Rien de moins. Croyez-le ou non, Jimmy a réussi à transformer des madriers en supports fonctionnels et esthétiques, numérotés de 1 à 60. Cet accessoire de table à complètement transformé l’apparence de la salle à manger, lui donnant un caractère inédit et féerique.

Porte-ustensiles de Jimmy Bouchard

CCP_2524
Si plusieurs supports ont été vendus aux participants des Chics Pop-Ups, il en reste encore quelques-uns en vente. Je vous invite à mettre la main sur « votre » Jimmy Bouchard via le site Etsy. En plus de transformer votre tablée, ces supports font aussi de bons porte-crayons et de fabuleux bougeoirs. Et qui sait, peut-être qu’un jour ce petit investissement vaudra son pesant d’or, car si j’en crois mon petit doigt, ce n’est qu’une question de temps avant que Jimmy ne s’élève au rang des grands designers de notre époque.

Pour en apprendre plus sur Jimmy Bouchard, je vous recommande de visiter son site web et pourquoi pas, de lire cet article vraiment bien paru dans le Soleil il y a peu!

Jimmy Bouchard - Ébéniste

Rien de mieux qu’un petit égo-portrait pour immortaliser mon passage à l’atelier de Jimmy. On aperçoit derrière les porte-ustensiles, en voie d’être complétés.

, , , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire