Les Colocs: la famille s’agrandit dans Limoilou

Je me rappelle distinctement de ma première visite au café-resto Les Colocs, sur la 3e Avenue. Dans ce lieu sans prétention tenu à bouts de bras par une équipe souriante et dynamique, je me suis dit: voilà l’essence de Limoilou. En raison de mon occupation professionnelle de l’époque, j’ai appris à connaître plus l’entreprise et ses propriétaires, dont Martin Côté, un modèle d’implication dans son milieu et un entrepreneur déterminé.

J’ai donc ressenti beaucoup de joie et de fierté pour lui lorsqu’il a fait l’annonce de l’ouverture d’une deuxième succursale des Colocs… toujours dans Limoilou, mais dans le secteur Maizerets cette fois. Ouvrir un deuxième commerce, c’est comme avoir un deuxième enfant, du moins, c’est ce qu’on m’a expliqué. Avec plus d’expérience et moins de nervosité qu’à la première naissance, on fait quand même face à de nouveaux défis, dont un – substantiel! – celui d’avoir désormais deux enfants à sa charge et non plus un seul.

Lorsque j’ai croisé Martin au restaurant Les Colocs Maizerets vendredi dernier, il affichait un sourire confiant mais un petit brin fatigué, celui d’un papa-entrepreneur très fier de sa progéniture.

Martin Côté modif

Sa deuxième succursale, avec son pignon au 1501 chemin de La Canardière à deux pas de l’Hôpital Enfant-Jésus, a déjà une identité qui lui est propre. L’espace coquet et urbain, orné d’œuvres d’art en rotation sélectionnées par la Galerie Off, vit au rythme de travailleurs qui affluent – pressés et affamés – dès qu’une pause au travail s’y prête. Au menu: la même chose qu’aux Colocs dans le Vieux-Limoilou, c’est-à-dire, une sélection de sandwichs, sous-marins, croque-monsieurs et pizzas, assortis de soupes, de plats du jour et de desserts cochons, tous offerts à un prix amical, dans la simplicité qui nous fait du bien.

IMG_3118

 Voilà de quoi vous donner un aperçu du menu des Colocs!

Détail intéressant, Les Colocs se sont dotés d’une machine sous-vide grâce à laquelle une partie des petits plats quotidiens sont offerts en prêt-à-manger. Ça, c’est le genre de coloc qu’on apprécie, n’est-ce pas? 😉

Martin Côté n’est pas nerveux à l’idée d’entrer en compétition avec lui-même avec ses deux établissements dans Limoilou, car l’expérience lui a appris que sa clientèle en est une d’ultra-proximité. Est-ce à dire que ce billet ne s’adresse qu’aux résidents et travailleurs du quartier? Non pas! Je pense que ce genre d’établissement a un rôle à jouer dans le dynamisme commercial qui bénéficie à tous, que vous sortiez de l’hôpital après un test de glycémie (true story) ou que vous soyez pris d’une folle envie de pique-niquer avec toute la famille au Domaine Maizerets sans vous transformer en usine à sandwichs.

IMG_3116

À l’heure du lunch, j’ai craqué pour le sandwich au rôti de porc et oignon confit avec salade, une belle grosse assiette!

C’est certain que le secteur Maizerets n’est pas connu pour sa diversité alimentaire, avec un nombre assez limité de restaurants et de cafés, dont l’éponyme Maizerets et le bien-aimé Shady Café-resto libanais. (Valentine, ça ne compte pas trop!) Mais il faut se souvenir qu’à l’époque où Les Colocs se sont installés sur la 3e Avenue, l’artère commerciale était loin d’être réputée pour son affinité avec les arts de la table, une situation qui a changé du tout au tout, aujourd’hui, grâce à des entrepreneurs comme lui.

Longue vie, donc, au petit empire des Colocs… À en croire Martin, il est fort possible que son entreprise essaime et qu’elle devienne un jour votre nouvelle voisine!

IMG_3114

 En attendant, ils sont fort nombreux à profiter du nouveau voisinage des Colocs Maizerets!

, , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire