Nostalgie d’une bise glacée

Toujours dans le filon de revisiter mes beaux souvenirs d’enfance, mon amoureux et moi nous sommes tapés une longue marche depuis la haute-ville jusqu’au Cap Blanc, la destination « plaisir » des enfants qui résidaient dans la portion Petit Champlain et Vieux-Port du Vieux-Québec à l’époque où je n’étais qu’une gamine. Si vous ne voyagez jamais dans ce secteur, sans doute ignorez-vous que la plus belle piscine municipale s’y trouve, avec vue sur le fleuve et les falaises. On ne fait pas mieux, je vous assure!

Ce qui m’a donné l’idée de vous proposer une pleine journée d’activités dans le secteur. En plus de la piscine du Cap Blanc, le secteur compte quelques attraits, dont la splendide Promenade Samuel de Champlain, le gourmet Panache Mobile 2, mais aussi, un incontournable du secteur depuis plusieurs dizaines d’années: la crèmerie du coin, qui porte le nom de Bise Glacée.

Lors de mon plus récent arrêt, j’ai constaté que l’entreprise venait de trouver de nouveaux propriétaires, Robert Laberge et Marie-France Perreault, un couple entrepreneurial qui s’est spécialisé dans l’industrie saisonnière des comptoirs glacés depuis plus de vingt ans. Ce n’est pas tous les jours que je sors mon kodak et ma plume pour ce type de commerce, mais je dois vous assurer que cette fois-ci, c’était incontournable.

Bien qu’on n’arrête pas de souligner l’importance du service à la clientèle, rare sont les entreprises où l’accueil est chaleureux, empressé et aidant. À titre de propriétaires engagés, c’est Robert et Marie-France que vous retrouverez surtout derrière la caisse et les fourneaux, et ils sont déterminés à vous faire vivre la meilleure expérience possible. Sérieusement.

J’ai été tout à fait séduite par leur menu « fast food » et « cuisine maison » très complet, et surtout, exécuté à la perfection. Ce n’est pas parce qu’on a envie d’un hot dog qu’on désire mal manger, loin s’en faut. Le leur est grillé à la perfection et il arrive tout garni, couronné – faites-en la demande! – de leur délicieuse salade de chou, leurs frites épicées sont croustillantes à la perfection, et que dire de certaines de leurs créations « maison », comme le sous-marin pizza à la viande fumée ou les épatants laits fouettés, faits de vrais ingrédients? Si plusieurs « shacks à patates » vendent leurs items un peu moins cher, presque tous gagneraient à adopter une philosophie semblable à celle de la Bise Glacée sur le plan de la qualité des ingrédients.

2014-05-26 14.24.57

2014-05-26 14.22.23

Un autre petit plaisir coupable d’une visite à la Bise Glacée, c’est un plongeon dans l’histoire. Au fil des décennies, et sous la coupelle de différents propriétaires, c’est toujours un comptoir glacé qui a occupé cet espace. Les murs, ornés de cadres, de cartes et d’œuvres d’art, racontent en partie cette tradition, mais aussi l’évolution de cette partie de la ville au passé ouvrier et maritime avant de devenir un lieu résidentiel et de plaisance.

2014-05-26 14.20.10

Et si, comme moi, vous repartez de la Bise Glacée en proie à une pointe de culpabilité diffuse pour les calories, faites comme plusieurs sportifs de Québec et attaquez-vous aux 398 marches de l’escalier du Cap Blanc, juste à côté… autant de fois que vous en aurez besoin pour apaiser votre conscience! Plusieurs beaux points de vue viendront récompenser vos efforts!

Cet été, profitez du soleil, sortez votre maillot et partez à l’aventure au Cap Blanc! 🙂

2014-05-26 14.44.01

 

, , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire