(Presque) tout sur Gastronomix en Montérégie

Comme vous le savez sans doute, les billets pour le resto-bulle #3 sont maintenant en vente au coût de 159$ tout inclus pour les 23 et 24 mai prochains. Et quelle bulle ce sera! Sa genèse est différente des précédentes, et son ambition, quasi insurpassable. On est une foodista en mission ou on ne l’est pas! J’ai eu le goût (et l’autorisation) de vous en partager la genèse, alors sous peu, vous serez aussi dans le secret des Dieux!

Tout a commencé lorsque Catherine Ladouceur, une chargée de projet pour La Montérégie, le Garde-Manger du Québec, est entrée en contact avec moi. Je venais de terminer mon premier resto-bulle et j’avais déjà le second dans la mire. Catherine entrevoyait la possibilité d’une collaboration autour de la mission de son organisation de travailler de paire avec les entreprises de la Montérégie pour y déployer une troisième bulle avec mon équipe.

Que d’émotions cette invitation a suscitée: un mélange de joie, de fierté et un brin de nervosité aussi. Le format du projet allait impliquer des changements au mode d’opération que j’avais développé jusqu’alors pour le resto-bulle, incluant le fait que plutôt que d’être promotrice, j’allais agir à titre de consultante. Catherine et sa collègue Pascale allait devenir mes facilitatrices sur le terrain et prendre en charge les aspects structurels du projet, comme les communications, le développement de partenariats avec les producteurs et la logistique, afin de me permettre de me consacrer entièrement à la cuisine et à la conceptualisation de l’expérience globale.

Le premier défi auquel nous avons fait face fut le choix du lieu. Normalement, la conception d’un de mes resto-bulle commence avec un thème (comme l’amour courtois), puis la recherche d’un emplacement parfait pour véhiculer ce thème (le Morrin Centre dans cet exemple.) Mais n’étant pas du tout au courant des infrastructures disponibles en Montérégie et soucieuses de valoriser les membres partenaires du Garde-Manger du Québec, nous avons décidé de procéder à l’inverse. Les chargées de projet de Garde-Manger m’ont aidée à trouver un endroit inspirant et j’ai commencé à penser au thème à partir de là. Notre dévolu s’est finalement jeté sur la Ferme Guyon, une véritable institution en Montérégie dont la notoriété provinciale ne cesse de croître.

Le choix du thème a donné lieu à de très belles réflexions sur l’identité en formation du resto-bulle. Dans un lieu au look un peu traditionnel comme une ferme, et le mandat fort de mettre en valeur les produits du terroir, mon équipe et moi nous sommes creusé la tête afin de trouver une idée fraîche, qui allait sortir un peu des horizons attendu d’un « repas de nos ancêtres. »

La première illumination m’est venue en jasant avec un ami qui m’aidait à transporter l’arbre tropical du jardin d’Éden de mon resto-bulle #2 dans la tempête. Puisque le lieu retenu évoquait un peu l’auberge dans les 12 travaux d’Astérix, il a lancé l’idée saugrenue que je recrée le banquet qui est servi à Obélix: un sanglier avec des frites, une volée d’oies, un troupeau de moutons, une omelette de huit douzaines d’œufs, un banc entier de poissons, un bœuf, une vache, deux veaux (« Oui, parce que séparer les familles, ça y faut pas faire, hein ! » dit alors Mannekenpix), une montagne de caviar (avec son petit toast), un troupeau de Moutons, un chameau farci, un éléphant fourré aux olives…

Disons que j’ai vite été confrontée à une dure réalité: un festin de chameau farci et d’éléphant fourré aux olives, ce n’était pas très typique de la Montérégie, c’était également carrément illégal. Mais l’idée était tenace, alors pendant quelques jours, j’ai jonglé avec l’idée de déguiser des ingrédients, de jouer avec les textures et les formes afin d’évoquer ce festin gargantuesque. Ce qui devait arriver arriva: j’en suis venue à la conclusion que tout ça faisait un peu Frankenstein.  

Telle Idéfix, je n’arrivais pas à lâcher l’os cependant, ou plutôt, j’étais convaincue qu’un repas inspiré des aventures d’Astérix et Obélix pourrait être très intéressant, d’autant plus que la nourriture occupe une place considérable dans la vie des inséparables Gaulois. J’en savais quelque chose: j’avais pratiquement bavé sur les pages de mes bande-dessinées toute petite, en tentant d’imaginer dans ma tête le goût des sangliers juteux et gras, rôtis juste à point. Et j’avais grimacé en voyant Cléopâtre s’enfiler un verre de vinaigre aux perles. Et j’avais rigolé jusqu’à m’en faire mal aux joues lorsque la fakir dans Astérix et Shérazade s’était contenté d’un grain de caviar pour le repas, « la nourriture du pauvre », disait-il. Ce n’était peut-être pas si drôle, mais allez dire ça à une enfant de douze ans.

Au fil des réflexions, mon thème était finalement né sans que je m’en aperçoive vraiment: mon resto-bulle #3 allait célébrer la culture de la bonne chère dans Astérix et Obélix, mais réinterprétés avec des spécialités de la Montérégie en particulier, et du Québec en général.

C’est à ce stade que mon sous-chef Jean-François, ma coordonnatrice Isabelle et moi avons pris la route pour cette région à l’invitation de Garde-Manger du Québec. (À trois dans la même chambre pour couper sur les frais, disons qu’on a aussi pris ça comme un exercice de team building.) En deux jours, nous avons parcouru des centaines de kilomètres et rencontré éleveur, brasseur, vigneron, fromager et boulanger et nous en avons aussi profité pour visiter le futur emplacement de notre bulle. Tout dans cette tournée régionale a été source d’émerveillement et de respect, et les conversations que j’ai eues avec les artisans et producteurs demeureront à jamais gravées dans ma mémoire, car il faut se dire, ça prend des bonnes valeurs et du courage à revendre pour se lancer à corps perdu dans la production agroalimentaire.

IMG_0566

 

On note ici que je suis beaucoup trop contente de faire connaissance avec ce gros

lapin de la Ferme Renaissance!

IMG_0603

C’est l’heure de la dégustation des bières artisanales avec Jean-François et Isabelle

chez les Brasseurs du Monde

IMG_7305

Féérique, que le vignoble Mas de Patriotes, qui vient de remporter le prix

« Démarrage d’entreprise » au Gala de l’excellence de la Chambre de commerce du Haut-Richelieu!

IMG_7338

Moment de tendresse avec ce veau de dix jours à la fromage Au Gré des Champs

IMG_7349

Notre ange Catherine pose ici en compagnie de François et Thierry, du Garde-Manger de François,

qui viennent de remporter un prix pour la meilleur baguette

au prestigieux concours du meilleur Artisan Boulanger Bio

IMG_7371

La Ferme Guyon se distingue d’une ferme typique, notamment

grâce à sa fabuleuse épicerie de produits du terroir, sélectionnés par Ricardo.

Gastronomix en Montérégie était né. Repue et inspirée, l’équipe du resto-bulle a repris le chemin vers Québec et c’est à ce moment que le travail de développement a vraiment commencé. Allez-retour de listes d’épicerie entre Catherine et moi (pas si facile de faire ses courses à distance!), boîte de produits à tester par courrier recommandé, et un millier d’appels pour recruter les artistes appelés à nous aider à donner forme à notre thème.

Comment parviendrons-nous à traduire mon regard d’enfant sur l’univers d’Astérix et Obélix? En plus de servir un repas gastronomique 6 services exceptionnels, comment nous assurerons-nous de faire vivre à nos futurs participants une expérience immersive, de tous les sens? Proposerons-nous une compétition de lancer du menhir?

À environ trois semaines de l’événement, les réponses à ces questions sont bien entendu classées « top secret », mais je peux vous assurer qu’elles ne décevront pas. Tous les participants qui se laisseront tenter par cette aventure unique, offerte les 23 et 24 mai seulement pour un total de 70 personnes, repartiront avec l’impression d’avoir voyagé dans un autre espace-temps, et le temps d’une soirée, d’avoir fait partie d’un véritable village gaulois où il fait bon vivre, rire et festoyer.

Je ne puis remercier assez le Garde-Manger du Québec pour son invitation et tous les participants qui nous permettront de mettre en valeur le terroir de la Montérégie par cette expérience absolument unique. Gastronomix et l’équipe du resto-bulle vous attendent!

, , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire