Sebz thé & lounge: toqué du thé

Vous avez aimé mon billet concernant le meilleur resto de Québec? Voici maintenant le temps de découvrir mon endroit préféré, que ce soit pour relaxer entre ami(e)s, un rendez-vous d’affaires ou juste un cadeau de moi à moi: la fabuleuse boutique Sebz thé & *lounge.* Vous remarquez les astérisques encadrant frénétiquement la portion « lounge » de l’énoncé? C’est que – voyez-vous – les lieux où boire le thé à Québec n’abondent pas, surtout pas avec des heures d’ouverture étendues jusqu’à 21h00 sur semaine.

Sebz, c’est le projet de l’homme d’affaires et toqué du thé Sébastien Champagne. Lui qui avait été initié au thé dès l’âge de 3 ou 4 ans, jusqu’à en devenir maniaque, a quitté son associé et sa boîte de communications pour se lancer du jour au lendemain dans le commerce de détail. Tout en reconnaissant la place des thés aromatisés sur le marché, il a fait le pari que la vieille capitale était mûre à point pour une nouvelle enseigne vouée aux thés dits « nature. » Sa boutique, il l’a voulue éclairée, conviviale, aérée, propice aux échanges et à la dégustation de ses produits exclusifs.

IMG_5735

Sebz, situé au 67 boulevard René-Lévesque Est, propose un espace boutique

ainsi qu’une section lounge, isolée à l’aide d’étagères.

« Mon équipe et moi goûtons entre 300 et 350 thés différents à chaque saison et il y a environ 3 récoltes par année. Le thé varie plus que le vin d’une saison à l’autre, d’où l’importance de bien sélectionner les produits qui se retrouvent sur nos tablettes afin d’offrir aux amateurs la meilleure expérience qui soit, ce qui représente environ 5% de tout ce que nous essayons, » explique le propriétaire avant de renchérir que selon lui, cette emphase sur la fraîcheur du produit est à la fois une force et une faiblesse: « Si un amateur tombe en amour avec un certain lumaofeng, il pourra en boire quelques mois, mais il devra éventuellement passer à autre chose. »

Malgré ses vastes connaissances en matière de thé, Sébastien ne se considère pas un « maître » en la matière. « Pour ce moi, les vrais spécialistes, ce sont les producteurs. Lorsque je me promène dans un jardin de thé avec un producteur de 65 ans et son fils qui nous suit juste derrière, et qu’il cueille une feuille de thé choisie avant de me la présenter à deux mains, avec fierté, je comprends que j’ai affaire à « des vrais. » » Entre les techniques de culture, le moment de la cueillette, le temps de repos, la température de cuisson et la méthode de roulage, une variété de facteurs influencent la qualité du thé bien avant son infusion.

IMG_5742

À la question: « Quand est-il préférable de boire le thé? », Sébastien répond sans surprise et avec le sourire que tous les moments s’y prêtent et qu’il y a différents types de thés pour diverses circonstances et diverses clientèles. « Il y a ce verre de vin qu’on boit dans un cup en plastique le vendredi soir avec de la pizza, mais aussi, ce grand cru qu’on garde pour une occasion spéciale. Le thé, c’est pareil. On peut jeter quelques feuilles de thé dans un cruchon pour partir au travail avec un breuvage chaud ou sortir un ensemble cérémonial à gōngfū chá avec les plus belles porcelaines de Chine! »

D’abord considéré comme un médicament pour les Chinois anciens pendant des millénaires – quand même – , le thé est devenu sous la dynastie Tang (7e siècle) une source assumée de plaisir épicurien. Thé pour se délecter, thé pour réchauffer, thé pour s’offrir une pause, thé pour se stimuler, thé pour se concentrer ou se calmer (Ça vous surprend? Les parents asiatiques en servent à leurs enfants, tout comme Sébastien aux siens à cette fin!), thé pour communiquer, le moment du thé répond à divers besoins, si bien que presque toutes les cultures qui l’ont adopté ont aussi développé des rituels entourant sa consommation. « Prenez le thé marocain, par exemple. Ça ne fait que 80 ans qu’il est servi au Maroc, mais là-bas, on vous dira qu’on le sert depuis des générations et des générations et on s’obstinera sur la « bonne façon » de procéder. Alors qu’ici, on offre une petite bière aux invités de passage, en Tunisie, on sert le thé. On dit même qu’on n’est pas bienvenue dans une maison où on ne nous offre pas d’en boire d’office. Et là, on ne parle même pas du afternoon tea à l’anglaise! »

La culture du thé au Québec a bien évolué depuis les théières pleines de poches de thé orange pekoe laissées sur les ronds de poêle de nos grands-parents. De plus en plus de gens apprennent à apprécier la diversité de saveurs subtiles et riches, un processus auquel Sébastien est très heureux de prendre part. « Lorsqu’un groupe de 5-6 personnes se présentent à la boutique et qu’on improvise une dégustation comparative de pu’er et qu’on prend 3-4 heures pour creuser la question, c’est le bonheur total pour moi. C’est exactement ce qui m’a motivé à ouvrir un lounge dédié au thé en premier lieu! » À cet effet, le personnel de chez Sebz est minutieusement formé afin de bien conseiller les clients en fonction de leurs besoins et de leurs préférences. « Commencer avec le bon thé est capital. Une mauvaise expérience va souvent décourager un nouveau consommateur d’investiguer la question plus à fond, » note Sébastien avec sérieux.

Après cinq ans à la barre de Sebz, la passion de Sébastien pour le thé est encore plus brûlante. « Ces dernières années, j’ai aussi commencé à voyager pour rencontrer les producteurs et déguster les thés directement à la source. Cela m’a permis de vivre des moments intenses, comme de visiter une portion de la route du thé dans le Yunnan. Cela a pris des dimensions de pèlerinage quasi-spirituel, un vrai voyage dans l’histoire du monde. Il n’y a pas de mot pour décrire ce qu’on ressent en proximité d’un vénérable théier de 800-900 ans, sur lequel des orchidées ont choisi de fleurir. »

Si les Chinois associaient traditionnellement le thé à la longévité, on ne peut que souhaiter à Sébastien et à son entreprise de longues années prospères à nous faire découvrir la riche tradition du thé!

IMG_5695

Le propriétaire, Sébastien Champagne, dans la section de sa boutique

consacrée aux thés « nature. »

Mon top cinq des raisons de se rendre chez Sebz pour boire ou acheter du thé (si jamais mon billet ne vous a pas déjà convaincu d’essayer!):

1- Chez Sebz, vous pourrez improviser votre propre « afternoon tea », en version asiatique s’il vous plait. Sur demande, le personnel de Sebz composera une assiette de grignotines et mignardises importées d’Asie, poki, mochi, pois au wasabi et j’en passe. C’est mon péché mignon foodie par excellence et je recommande cette expérience à qui veut bien l’entendre!! ^^

IMG_5717

Les grignotines sont aussi vendues à l’unité, en cas de fringale impromptue!

2- La large sélection de pu’er (sheng et shou) en roues et briques, proposée à un prix modéré pour les grands buveurs de thé comme mon amoureux.

IMG_5704

3- Une sélection d’accessoires pour le thé combinant tradition et modernité. Que vous cherchiez un ensemble à gonfucha. une théière ultra-design ou une tasse avec infuseur pour le transport, vous êtes certain de trouver quelque chose pour l’amateur de thé dans votre vie!

IMG_5702 IMG_5720

 

 

4- De multiples ateliers du dégustation débutants et intermédiaires s’attelant à faire découvrir divers types de thés et divers terroirs.

 

IMG_5732

5- Un compte Facebook intéressant à suivre, avec des nouvelles concernant les nouveaux arrivages de thés.

Si vous désirez poursuivre cette lecture autour du thé, je vous propose un billet de Caroline Décoste sur le Gabacha, un thé vedette de Chez Sebz, dont on dit qu’il rendrait… plus intelligent!

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez certainement le prochain! Pourquoi ne pas vous abonner à ma page Facebook ou à mon compte Twitter? Au plaisir de vous y retrouver et d’échanger avec vous!

, , , , ,

7 Responses to Sebz thé & lounge: toqué du thé

  1. jacqueline 09/15/2014 at 8:52 #

    j’aimerais savoir quel sorte de thé prendre pour chaque personne Merci de la réponse.

    • Foodista 09/27/2014 at 4:55 #

      Bonjour Jacqueline,

      Je suis désolée du délais dans ma réponse, je n’avais pas vu votre question passer. Comme les sortes de thés varient autant que les sortes de vins, par exemple, il est difficile de prévoir à l’avance ce que chaque personne va préférer.

      Ceux et celles qui ne sont pas habitués au thé réagissent souvent mieux avec un thé délicat, comme un thé blanc chinois, qui peut avoir des notes légèrement sucrées.

      Ceux et celles qui boivent beaucoup de café n’auront pas de problème avec des thés plus goûteux. À ce moment là, on peut regarder du côté des thés noirs fermentés.

      Ce qui importe le plus pour bien s’initier, je crois, est de se rendre dans un endroit spécialisé dans le thé, de profiter de l’expertise des vendeurs et d’essayer quelques tasses en magasin, avec une infusion optimale, de manière à élargir ses horizons afin de décider.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions!

  2. rencontre en ligne 03/16/2015 at 12:17 #

    Wow, that’s what I was looking for, what a material!
    existing here at this website, thanks admin of this web site.

  3. gagner de l argent a domicile 03/18/2015 at 2:28 #

    Why users still use to read news papers when in this technological world all is available on web?

  4. rencontre en ligne gratuit ado 03/21/2015 at 12:34 #

    It’s great that you are getting ideas from this
    paragraph as well as from our dialogue made at this time.

  5. Berenice 03/23/2015 at 2:32 #

    I feel that is one of the most significant information for
    me. And i’m happy studying your article. However
    want to observation on few common issues, The website
    style is wonderful, the articles is truly nice : D.
    Excellent task, cheers

Trackbacks/Pingbacks

  1. Cinq idées cadeaux dans les boutiques du quartier Montcalm - 09/14/2014

    […] À lire aussi : sebz-the-lounge-toque-du-the […]

Laisser un commentaire