SOBA Bistro Asiatique: le dépaysement confortable

Pimpante et sympathique finaliste de la 4e édition de l’émission de cuisine estivale Les Chefs!, Isabelle Deschamps-Plante a travaillé pendant une douzaine d’années dans l’industrie culinaire. Elle a consacré les huit dernières au 47e Parallèle où elle a notamment été Chef pâtissière depuis trois ans. Ce que j’ignorais, c’est qu’Isabelle travaille aussi dans une autre cuisine de Québec, qui appartient au même propriétaire, Yvan Ouellet, et son associé Joseph Sarrazin: le SOBA bistro asiatique.

Lorsque j’ai reçu une invitation su SOBA pour découvrir un nouveau menu conçu par la jeune Chef, je n’ai pu qu’accepter avec enthousiasme. Malgré mon affinité avec les profils de saveurs asiatiques, je n’avais encore jamais entendu parler de cet établissement. Il faut dire que son emplacement excentrique, proche des autoroutes, le rend avant tout accessible aux gens qui possèdent une voiture ou résident dans le secteur de Ste-Foy.

Qu’à cela ne tienne, une fois rendue sur place, j’ai été positivement impressionnée par la salle à manger, avec ses plafonds hauts, sa fenestration généreuse et son look fusion moderne orné de touches asiatiques et d’accents rouge « Chine. » « Juste le bon degré d’exotisme pour assurer un dépaysement confortable, » me suis-je dit.

Assise en compagnie de collègues blogueurs et de représentants des médias, je n’ai pas tardé à rapporter toute mon attention vers les assiettes, une sélection attentive de ce que le Soba a baptisé « Les coups de coeur d’Isabelle », une série de mets offerts à la carte, mais aussi rendus disponibles sous la forme d’un 4 services, le Menu signature d’Isabelle.

En guise d’entrée, nous avons dégusté quatre cuillères gourmandes qui exemplifiaient le style du SOBA que je décrirais comme la rencontre entre un bistro français classique et un garde-manger rempli d’aromates d’Asie. Le tartare de bœuf se pare de sauce hoisin, le tartare de saumon est rehaussé d’une émulsion au gingembre et le gravlax de bœuf, lui, fait copain-copain avec le shiitake.

 

CCP_7649

Que voilà une jolie photo! 🙂 Vous en reconnaissez le style? La photographe culinaire

Catherine Côté, a aussi participé à la dégustation et m’a gentiment permis d’utiliser ici son travail!

 

Les deux autres services, un plat de boudin noir et de raviolis frits, suivi d’un plat principal au choix (un pavé de flétan poêlé au beurre blanc ou une joue de boeuf braisée), ont reconduit cette idée directrice. D’une part, des options « bistro » classiques et d’autre part, toute une palette de saveurs d’Asie. Ras el Hanout, coriandre, sésame, le kimchi (une marinade coréenne), nuoc-mâm, curry vert et tamarin, le répertoire englobait l’Asie de l’Est, du Sud et même un petit brin d’Orient.

 

CCP_7659

Un duo d’entrées mariant un boudin classique et sa purée de carottes caramélisées à un ravioli

frit aux crevettes marinées au kimchi. Crédit photo: Catherine Côté.

CCP_7663

Tandis que j’ai opté pour le pavé de flétan et son beurre blanc au pamplemousse,

Catherine y est allée pour joue de boeuf braisée et sa sauce au tamarin qu’on voit ci-dessus.

 

En tant que férue de la cuisine asiatique, j’aurais pour ma part espéré un peu plus d’audace dans l’exploitation de ce répertoire de saveurs affriolantes. En appuyant un peu plus sur les saveurs annoncées par les descripteurs au menu, oui, mais aussi, en puisant plus loin dans la théorie culinaire asiatique, qui joue sur le niveau d’épices, l’amertume, les fermentations, les textures, la diversité des modes de cuisson et nombre d’autres traits distinctifs. 

D’un autre côté – et là, tout le crédit doit être remis à Isabelle -, les gens de Québec ne sont pas tellement familiers avec ce répertoire et son menu constitue une stratégie d’initiation ingénieuse! Pour se titiller les papilles avec des plats de qualité, le SOBA est une option sérieuse, d’autant plus attirante avec sa nouvelle formule SAQ + 10$ sur les vins. Depuis le 16 septembre, le bistro asiatique propose en effet à ses clients un choix de vin au prix de la SAQ majoré de seulement un billet mauve, ce qui fait que certaines bouteilles sont disponibles pour aussi peu que 18$. Difficile à battre!

Que ce soit pour découvrir la cuisine d’Isabelle Plante ou faire un plongeon des plus confortables en Asie, le SOBA Bistro Asiatique mérite qu’on s’y attarde!

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez certainement le prochain! Pourquoi ne pas vous abonner à ma page Facebook ou à mon compte Twitter? Au plaisir de vous y retrouver et d’échanger avec vous!

, , , , , , ,

One Response to SOBA Bistro Asiatique: le dépaysement confortable

  1. Retouche Photo 05/16/2014 at 11:12 #

    Great factors once and for all, you only picked up the latest readers. What might you actually advise of your put up that you produced 7 days in past times? Any constructive?

Laisser un commentaire