Une soirée juste bien toastée!

L’épicurienne en moi n’a pu que répondre favorablement à l’invitation du restaurant Toast! de souligner l’arrivée de chef Francis Pouliot (gagnant de l’édition 2015 de l’émission Les Chefs!) en redécouvrant la cuisine de son établissement.

Adresse intimiste, presque sulfureuse avec son éclairage rouge flamboyant qui traverse la salle à manger, le Toast! contribue à la réputation gastronomique du secteur « Vieux-Port » depuis 2003. Détail charmant et évocateur: son menu propose un assortiment de créations « datées » d’hier à aujourd’hui. Le client en quête de continuité peut revenir encore et encore à ses classiques préférés; l’âme aventureuse se laisse tenter par les plats du moment.

À quelques jours de la St-Valentin, mon amoureux aurait sans doute été un « + 1 » de rêve pour une occasion aussi délicieuse, mais j’ai plutôt choisi de partager ce moment avec une amie (Bonjour Anne!) qui méritait un petit moment doux loin de la marmaille. L’accueil dynamique – qui s’est fait du côté du Priori, l’hôtel au sein duquel loge l’établissement – a donné le ton de la soirée, sous le signe de la jovialité.

Anne n’a pas tardé à se sentir très à l’aise de prendre des photos de bouffe… Une foodie dans l’âme, je vous dis!

À l’heure de l’apéro, Anne a demandé a être surprise, et notre serveur n’a pas manqué de la combler, avec une concoction mystérieuse à l’eau de rhubarbe, au Coureur des bois et aux éclats de café. Dans un verre à martini en acier inox, svp… Son drink a définitivement volé la vedette à mon Old Fashion réinventé.

En langoureuse succession, sept services nous ont été par la suite offerts (Anne la gourmande, trop mimi, n’en revenait pas, y allant de Ohhhhh!!! et de Ahhhhh!!!) Il faut dire que les présentations soignées offraient un bien élégant spectacle.

Pour ma part, les cris d’extase ont été réservés à deux plats à l’apparence peut-être plus modeste, mais au raffinement culinaire sans conteste. Ça fait un peu too much à dire (du moins si on ne me connait pas), mais je garderai pour toujours une petite place bien spéciale dans mon cœur pour cette entrée de pétoncle fumé.  Servi sur une vichyssoise de topinambour, relevé de notes de tournesol huile et graine, de pulpe de finger lime et de cette touche idyllique de fleur de sel, il s’est imprimé drette net sec dans ma mémoire gustative.

Pétoncle fumé, splendide de simplicité et parfaitement équilibré!

Il faut vraiment être une foodie finie pour ne pas avoir vibré aussi fort au rythme du foie gras au torchon, de la côte de porc turlo et du pavé de mahi-mahi (deux plats principaux de style « bistro »), tous bien goûteux… Ainsi va la vie.

Côte de porc Turlo et cigare au chou d’épaule braisée, sur un risotto d’orge crémeux, sauce aux raisins bleus

Mon prochain moment d’émotion est arrivé au pré-dessert, un assemblage de pannacotta, de sorbet au sapin, de pamplemousse rose au campari et de noix de pin en croûte de sucre. Compacte mais rafraîchissante à souhait, cette création texturée et équilibrée m’a ramenée au même nirvana culinaire que la plat de pétoncles. Deux fois dans un seul repas, ce n’est pas tous les jours que ça arrive, parole de Foodista!

Le plaisir a assurément été redoublé par les ingénieux accords, vous savez, de ceux qui offrent plus que la somme des parties et qui se rendent par le fait même incontournables.

Chef Francis Pouliot a fait honneur à la réputation de la maisonnée, le spectre allant du bon au carrément l’exceptionnel. C’est souvent en laissant partir le superflu que le meilleur brille…

Si une métaphore pouvait résumer l’expérience, ce serait celle de la corbeille de pain offerte en accompagnement du repas. Cette dernière était garnie de deux décadents pains briochés maison (sérieusement miam en plus de l’effet wow!!), de tranches de baguette au levain du boulanger et de crostinis disons… anonymes.

Anne n’avait pour sa part qu’une chose à ajouter: « Quand est-ce qu’on remet ça? » On a trinqué à Toast! et à nos prochaines aventures gourmandes. 🙂

Merci à Tac Tic Marketing et à toute l’équipe du Toast! pour l’invitation!

 

 

, , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire